Chapitre 1

Contenu: La bible commence par le récit de la création du monde en six jours (plutôt six ères) à commencer par la création de la lumière (plutôt de l’énergie) jusqu’à celle de l’homme, mâle et femelle. La création est suivie par l’instauration du Chabbath, le septième jour, destinée à être un jour de repos et de sainteté, c’est à dire, d’intimité avec le créateur. Dieu interdit à l’homme la consommation du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Le serpent (?) pousse la femme à la transgression. L’homme, Adam, et la femme, Eve, commettent la faute et sont chassés du paradis. Ils enfantent deux enfants, d’abord Qayin, qui deviendra un paysan et ensuite, Hevel, qui deviendra un berger.

Les enfants vont offrir des sacrifices à Dieu qui préfère le sacrifice de Hevel à celui de Qayin. Ce dernier se met en colère. Dieu s’adresse à lui et lui dit:
Pourquoi es-tu irrité? Pourquoi ton visage est-il abattu? Si tu t’améliores, tu te relèveras. Si tu ne t’améliores pas, à l’entrée la faute est tapie, elle aspire à t’atteindre, mais tu peux la maîtriser.
Par jalousie, Qayin tue son frère et est puni par l’obligation de l’errance. Adam et Eve ont un troisième enfant, Cheth. Suivent dix générations, de plus en plus corrompues. Dieu regrette d’avoir créé l’homme. Dieu raccourcit la longueur de la vie de l’homme, qui était de quelques siècles, à cent vingt ans. Heureusement, la dixième génération est Noa’h qui plaît à Dieu. 

Commentaires:
Des milliers de livres ont été écrits pour commenter la création. Nous avons choisi quelques commentaires essentiels.
D’abord, le premier mot «au commencement», berechith. qui fait référence à la création du Temps. Contrairement à la pensée grecque, le Judaïsme ne croit pas à l’Éternité du monde mais croit que le monde a un début.
Ensuite, Rachi nous dit une chose passionnante. Au lieu de bara, a créé, il lit bro, ce qui permet de lire, au lieu de «au commencement Dieu a créé le ciel et la terre», «au commencement de la création par Dieu du ciel et de la terre», pour nous faire comprendre que la première création est la lumière et non le ciel et la terre. Donc, «Au commencement de la création par Dieu du ciel et de la terre et que l’obscurité couvrait l’abîme etc.…. Dieu dit: que la lumière (or) soit et la lumière (or) fut». En plus, comme le soleil n’allait être créé que le quatrième jour, le mot or ne signifie pas réellement lumière mais énergie. Dieu, qui est un mot au pluriel parce que toutes les forces sont en Lui, crée l’énergie totale. Tout ceci pour nous apprendre que Dieu est  énergie, matérielle et spirituelle.
Spinoza n’est pas loin. Dieu crée le ciel, l’espace et la terre, la matière.
Autre chose. L’histoire de cette parachah nous met en garde de ne pas trop croire à la fraternité. La suite du livre nous donnera d’autres exemples. Le premier homme né d’une femme tue le deuxième, son frère. La fraternité n’est pas une valeur acquise mais une valeur à développer.

Contenu: David a déjà vaincu le géant philistin Golyath et a attiré sur lui la gloire militaire. Un poème est devenu le signe de cette gloire:
«Saül en a frappé mille mais David dix mille».
"הכה שאול באלפיו ודוד ברבבותיו "
Tout ceci provoque la jalousie  et la colère chez Saül d’autant plus que Jonathan, son héritier, développe des sentiments d’amitié profonde pour David au point de lui faire cadeau de ses habits militaires.
Un jour, dans un moment de colère, Saül lance sa lance contre David qui joue de la musique pour l’apaiser. David esquive. David est de plus en plus aimé de tous et de plus en plus craint par Saül.
Saül propose sa fille aînée Mérav à David mais David considère qu’il n’est pas digne d’être le gendre du roi. N’empêche que David tombe amoureux de Mikhal. Saül l’apprend et accepte le mariage croyant que les Philistins vont tuer David qui est devenu le gendre du roi. Il exige de David comme prix cent prépuces de Philistins pensant que cela facilitera la mort de David par les Philistins. David apporte au roi deux cents prépuces et Mikhal devient son épouse. En plus, Saül sait que Mikhal aime David, ce qui augmente sa haine et il considère David comme son ennemi.
Commentaire: Depuis la bénédiction de Jacob à ses enfants au moment de mourir, la royauté est octroyée à la tribu de Juda. Le choix de Saül, de la tribu de Benjamin, fut une erreur corrigée par Samuel, le chef spirituel, plus tard.

1. Heureux l’homme qui ne marche pas dans le projet des méchants et qui sur le chemin des fauteurs ne se tient pas, et qui dans la réunion des moqueurs ne siège pas.
2. Mais c’est la Torah de l’Éternel qu’il désire et il la médite jour et nuit.
3. Il sera comme un arbre planté près des cours d’eau qui donne son fruit en son temps et dont le feuillage ne se fane pas, tout ce qu’il fait réussit.
4. Ce n’est pas le cas des impies, qui sont comme la paille qu’emporte le vent.
5. C’est pourquoi les impies ne pourront se maintenir dans le jugement, ni les fauteurs dans l’assemblée des justes.
6. Car l’Éternel veille sur le chemin des justes, tandis que le chemin des impies les perd.

Le premier des 150 chants de louanges qui ont accompagné le peuple d’Israël à travers son Histoire mouvementée et qui lui ont permis de faire face à toutes ses difficultés.

Il est utile de lire les textes dans la Bible en même temps qu’on lit mon texte.
On peut m’√©crire et je répondrai avec plaisir.
Ce premier texte est une épreuve. Vos suggestions pourront apporter des améliorations.

אבְּרֵאשִׁ֖ית בָּרָ֣א אֱלֹהִ֑ים אֵ֥ת הַשָּׁמַ֖יִם וְאֵ֥ת הָאָֽרֶץ:
בוְהָאָ֗רֶץ הָֽיְתָ֥ה תֹ֨הוּ֙ וָבֹ֔הוּ וְח֖שֶׁךְ עַל־פְּנֵ֣י תְה֑וֹם וְר֣וּחַ אֱלֹהִ֔ים מְרַחֶ֖פֶת עַל־פְּנֵ֥י הַמָּֽיִם:
גוַיֹּ֥אמֶר אֱלֹהִ֖ים יְהִי־א֑וֹר וַֽיְהִי־אֽוֹר:
דוַיַּ֧רְא אֱלֹהִ֛ים אֶת־הָא֖וֹר כִּי־ט֑וֹב וַיַּבְדֵּ֣ל אֱלֹהִ֔ים בֵּ֥ין הָא֖וֹר וּבֵ֥ין הַחֽשֶׁךְ:
הוַיִּקְרָ֨א אֱלֹהִ֤ים | לָאוֹר֙ י֔וֹם וְלַח֖שֶׁךְ קָ֣רָא לָ֑יְלָה וַֽיְהִי־עֶ֥רֶב וַֽיְהִי־בֹ֖קֶר י֥וֹם אֶחָֽד:
ווַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֔ים יְהִ֥י רָקִ֖יעַ בְּת֣וֹךְ הַמָּ֑יִם וִיהִ֣י מַבְדִּ֔יל בֵּ֥ין מַ֖יִם לָמָֽיִם:
זוַיַּ֣עַשׂ אֱלֹהִים֘ אֶת־הָֽרָקִיעַ֒ וַיַּבְדֵּ֗ל בֵּ֤ין הַמַּ֨יִם֙ אֲשֶׁר֙ מִתַּ֣חַת לָֽרָקִ֔יעַ וּבֵ֣ין הַמַּ֔יִם אֲשֶׁ֖ר מֵעַ֣ל לָֽרָקִ֑יעַ וַֽיְהִי־כֵֽן:
חוַיִּקְרָ֧א אֱלֹהִ֛ים לָֽרָקִ֖יעַ שָׁמָ֑יִם וַֽיְהִי־עֶ֥רֶב וַֽיְהִי־בֹ֖קֶר י֥וֹם שֵׁנִֽי:
טוַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֗ים יִקָּו֨וּ הַמַּ֜יִם מִתַּ֤חַת הַשָּׁמַ֨יִם֙ אֶל־מָק֣וֹם אֶחָ֔ד וְתֵֽרָאֶ֖ה הַיַּבָּשָׁ֑ה וַֽיְהִי־כֵֽן:
יוַיִּקְרָ֨א אֱלֹהִ֤ים | לַיַּבָּשָׁה֙ אֶ֔רֶץ וּלְמִקְוֵ֥ה הַמַּ֖יִם קָרָ֣א יַמִּ֑ים וַיַּ֥רְא אֱלֹהִ֖ים כִּי־טֽוֹב:
יאוַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֗ים תַּדְשֵׁ֤א הָאָ֨רֶץ֙ דֶּ֗שֶׁא עֵ֚שֶׂב מַזְרִ֣יעַ זֶ֔רַע עֵ֣ץ פְּרִ֞י עֹ֤שֶׂה פְּרִי֙ לְמִינ֔וֹ אֲשֶׁ֥ר זַרְעוֹ־ב֖וֹ עַל־הָאָ֑רֶץ וַֽיְהִי־כֵֽן:
יבוַתּוֹצֵ֨א הָאָ֜רֶץ דֶּשֶׁא עֵ֣שֶׂב מַזְרִ֤יעַ זֶ֨רַע֙ לְמִינֵ֔הוּ וְעֵ֧ץ עֹֽשֶׂה־פְּרִ֛י אֲשֶׁ֥ר זַרְעוֹ־ב֖וֹ לְמִינֵ֑הוּ וַיַּ֥רְא אֱלֹהִ֖ים כִּי־טֽוֹב:
יגוַֽיְהִי־עֶ֥רֶב וַֽיְהִי־בֹ֖קֶר י֥וֹם שְׁלִישִֽׁי:
ידוַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֗ים יְהִ֤י מְאֹרֹת֙ בִּרְקִ֣יעַ הַשָּׁמַ֔יִם לְהַבְדִּ֕יל בֵּ֥ין הַיּ֖וֹם וּבֵ֣ין הַלָּ֑יְלָה וְהָי֤וּ לְאֹתֹת֙ וּלְמ֣וֹעֲדִ֔ים וּלְיָמִ֖ים וְשָׁנִֽים:
טווְהָי֤וּ לִמְאוֹרֹת֙ בִּרְקִ֣יעַ הַשָּׁמַ֔יִם לְהָאִ֖יר עַל־הָאָ֑רֶץ וַֽיְהִי־כֵֽן:
טזוַיַּ֣עַשׂ אֱלֹהִ֔ים אֶת־שְׁנֵ֥י הַמְּאֹרֹ֖ת הַגְּדֹלִ֑ים אֶת־הַמָּא֤וֹר הַגָּדֹל֙ לְמֶמְשֶׁ֣לֶת הַיּ֔וֹם וְאֶת־הַמָּא֤וֹר הַקָּטֹן֙ לְמֶמְשֶׁ֣לֶת הַלַּ֔יְלָה וְאֵ֖ת הַכּֽוֹכָבִֽים:
יזוַיִּתֵּ֥ן אֹתָ֛ם אֱלֹהִ֖ים בִּרְקִ֣יעַ הַשָּׁמָ֑יִם לְהָאִ֖יר עַל־הָאָֽרֶץ:
יחוְלִמְשֹׁל֙ בַּיּ֣וֹם וּבַלַּ֔יְלָה וּֽלֲהַבְדִּ֔יל בֵּ֥ין הָא֖וֹר וּבֵ֣ין הַח֑שֶׁךְ וַיַּ֥רְא אֱלֹהִ֖ים כִּי־טֽוֹב:
יטוַֽיְהִי־עֶ֥רֶב וַֽיְהִי־בֹ֖קֶר י֥וֹם רְבִיעִֽי:
כוַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֔ים יִשְׁרְצ֣וּ הַמַּ֔יִם שֶׁ֖רֶץ נֶ֣פֶשׁ חַיָּ֑ה וְעוֹף֙ יְעוֹפֵ֣ף עַל־הָאָ֔רֶץ עַל־פְּנֵ֖י רְקִ֥יעַ הַשָּׁמָֽיִם:
כאוַיִּבְרָ֣א אֱלֹהִ֔ים אֶת־הַתַּנִּינִ֖ם הַגְּדֹלִ֑ים וְאֵ֣ת כָּל־נֶ֣פֶשׁ הַֽחַיָּ֣ה | הָֽרֹמֶ֡שֶׂת אֲשֶׁר֩ שָֽׁרְצ֨וּ הַמַּ֜יִם לְמִֽינֵהֶ֗ם וְאֵ֨ת כָּל־ע֤וֹף כָּנָף֙ לְמִינֵ֔הוּ וַיַּ֥רְא אֱלֹהִ֖ים כִּי־טֽוֹב:
כבוַיְבָ֧רֶךְ אֹתָ֛ם אֱלֹהִ֖ים לֵאמֹ֑ר פְּר֣וּ וּרְב֗וּ וּמִלְא֤וּ אֶת־הַמַּ֨יִם֙ בַּיַּמִּ֔ים וְהָע֖וֹף יִ֥רֶב בָּאָֽרֶץ:
כגוַֽיְהִי־עֶ֥רֶב וַֽיְהִי־בֹ֖קֶר י֥וֹם חֲמִישִֽׁי:
כדוַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֗ים תּוֹצֵ֨א הָאָ֜רֶץ נֶ֤פֶשׁ חַיָּה֙ לְמִינָ֔הּ בְּהֵמָ֥ה וָרֶ֛מֶשׂ וְחַֽיְתוֹ־אֶ֖רֶץ לְמִינָ֑הּ וַֽיְהִי־כֵֽן:
כהוַיַּ֣עַשׂ אֱלֹהִים֩ אֶת־חַיַּ֨ת הָאָ֜רֶץ לְמִינָ֗הּ וְאֶת־הַבְּהֵמָה֙ לְמִינָ֔הּ וְאֵ֛ת כָּל־רֶ֥מֶשׂ הָֽאֲדָמָ֖ה לְמִינֵ֑הוּ וַיַּ֥רְא אֱלֹהִ֖ים כִּי־טֽוֹב:
כווַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֔ים נַֽעֲשֶׂ֥ה אָדָ֛ם בְּצַלְמֵ֖נוּ כִּדְמוּתֵ֑נוּ וְיִרְדּוּ֩ בִדְגַ֨ת הַיָּ֜ם וּבְע֣וֹף הַשָּׁמַ֗יִם וּבַבְּהֵמָה֙ וּבְכָל־הָאָ֔רֶץ וּבְכָל־הָרֶ֖מֶשׂ הָֽרֹמֵ֥שׂ עַל־הָאָֽרֶץ:
כזוַיִּבְרָ֨א אֱלֹהִ֤ים | אֶת־הָֽאָדָם֙ בְּצַלְמ֔וֹ בְּצֶ֥לֶם אֱלֹהִ֖ים בָּרָ֣א אֹת֑וֹ זָכָ֥ר וּנְקֵבָ֖ה בָּרָ֥א אֹתָֽם:
כחוַיְבָ֣רֶךְ אֹתָם֘ אֱלֹהִים֒ וַיֹּ֨אמֶר לָהֶ֜ם אֱלֹהִ֗ים פְּר֥וּ וּרְב֛וּ וּמִלְא֥וּ אֶת־הָאָ֖רֶץ וְכִבְשֻׁ֑הָ וּרְד֞וּ בִּדְגַ֤ת הַיָּם֙ וּבְע֣וֹף הַשָּׁמַ֔יִם וּבְכָל־חַיָּ֖ה הָֽרֹמֶ֥שֶׂת עַל־הָאָֽרֶץ:
כטוַיֹּ֣אמֶר אֱלֹהִ֗ים הִנֵּה֩ נָתַ֨תִּי לָכֶ֜ם אֶת־כָּל־עֵ֣שֶׂב | זֹרֵ֣עַ זֶ֗רַע אֲשֶׁר֙ עַל־פְּנֵ֣י כָל־הָאָ֔רֶץ וְאֶת־כָּל־הָעֵ֛ץ אֲשֶׁר־בּ֥וֹ פְרִי־עֵ֖ץ זֹרֵ֣עַ זָ֑רַע לָכֶ֥ם יִֽהְיֶ֖ה לְאָכְלָֽה:
לוּלְכָל־חַיַּ֣ת הָ֠אָ֠רֶץ וּלְכָל־ע֨וֹף הַשָּׁמַ֜יִם וּלְכֹ֣ל | רוֹמֵ֣שׂ עַל־הָאָ֗רֶץ אֲשֶׁר־בּוֹ֙ נֶ֣פֶשׁ חַיָּ֔ה אֶת־כָּל־יֶ֥רֶק עֵ֖שֶׂב לְאָכְלָ֑ה וַֽיְהִי־כֵֽן:
לאוַיַּ֤רְא אֱלֹהִים֙ אֶת־כָּל־אֲשֶׁ֣ר עָשָׂ֔ה וְהִנֵּה־ט֖וֹב מְאֹ֑ד וַֽיְהִי־עֶ֥רֶב וַֽיְהִי־בֹ֖קֶר י֥וֹם הַשִּׁשִּֽׁי:

Lectures bibliques n° 1
  Vendredi, 26 tichrey 5783, 21 octobre 2022